La DMLA sèche à un stade avancé

Une dégénérescence sans aucun traitement approuvé

Plus de 5 millions de patients dans le monde sont atteints de DMLA sèche avancée, également appelée atrophie géographique, pour laquelle aucun traitement n’est actuellement approuvé, il s’agit du stade terminal de la forme sèche de la DMLA qui concerne environ 20 % des patients. En raison de la dégénérescence des photorécepteurs, les patients souffrant de cette dystrophie rétinienne perdent progressivement leur vision centrale (responsable de l’acuité visuelle, par exemple pour la lecture et la reconnaissance faciale).

DMLA évolution

L’implant PRIMA a été conçu pour remplacer ces cellules photoréceptrices et ainsi permettre aux patients de percevoir des séquences lumineuses et de retrouver une vision utile.

Un nouvel espoir

PRIMA consiste en un implant sous-rétinien miniaturisé sans fil, photovoltaïque et composé de 378 pixels, qui fonctionne avec une paire de lunettes, munie d’une caméra et d’un projecteur, et d’un mini-ordinateur. La caméra enregistre les images, qui, une fois simplifiées, vont être projetées, via la lumière infrarouge, sur l’implant. Ce signal infrarouge est ensuite traduit en signaux électriques pour être transmis au cerveau par le nerf optique. « Il s’agit du seul implant utilisant cette technologie », souligne le Pr Sahel.

Dans un Communiqué de Presse daté du 7 avril, Pixium Vision annonce l’implantation réussie 
du premier patient
 de l’étude pivot PRIMAvera
 du Système Prima.

« La réussite de cette première implantation dans l’étude pivot PRIMAvera est une étape très importante pour les patients atteints de DMLA sèche et le Système Prima qui jusqu’à présent a obtenu des résultats très encourageants. J’attends avec impatience la confirmation de ces résultats susceptibles de jouer un rôle déterminant dans la prise en charge de la DMLA sèche, » a indiqué le Dr Yannick Le Mer, Chef adjoint de l’unité Vitréo-rétinienne de la Fondation Adolphe de Rothschild (Paris) et Chercheur coordinateur de l’étude.

L’étude PRIMAvera

L’étude PRIMAvera a pour objectif de confirmer la sécurité et les avantages du Système Prima. Il s’agit de la dernière étape clinique avant la demande d’autorisation de mise sur le marché européen. Cette étude clinique de confirmation, ouverte, contrôlée contre-valeur de référence avant implantation, non randomisée, multicentrique, prospective, portant sur un seul groupe de patients et concernant la sécurité et l’efficacité sera étudiée sur 38 patients.

Système PRIMA en images
Plus d’informations sur l’étude PRIMAvera